Retour

Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue : les enseignants feront grève durant 6 jours

Les enseignants du Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue se sont dotés d'un mandat de grève de six jours. Ils ont adopté ce mandat de grève à 78,5 % lors d'une assemblée du Syndicat des enseignantes et enseignants du Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue (SEECAT) tenue hier.

Le délégué syndical Louis Riopel ne sait pas encore à quel moment les syndiqués pourront débrayer, mais pour lui, il est temps de faire monter la pression puisque le gouvernement a rejeté 83 des 107 demandes formulées par les enseignants de la province.

L'ensemble des 61 établissements du réseau collégial se sont dotés d'un tel mandat de grève.

Par ailleurs, les enseignants du Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue tiendront une ligne de piquetage ferme dans les trois campus de la région lundi matin, à l'occasion de la Journée mondiale des enseignantes et des enseignants.

Ce sera l'occasion pour eux de sensibiliser les étudiants aux effets des compressions gouvernementales sur la qualité de l'enseignement qu'ils reçoivent, mais les cours auront lieu tel que prévu au calendrier scolaire.

Le SEECAT compte sur cette action « pour distribuer de l'information autant à tous les employés du cégep mais surtout aux étudiants pour qu'ils comprennent le bien fondé du mouvement de contestation. Parfois, on entend des commentaires comme : " Les étudiants n'auront pas de cours... " Mais ces moyens de pression là, on les fait pour les étudiants parce que les offres, ultimement, ce que ça fait, c'est que ça met en péril la mission du cégep », explique Louis Riopel.

Il ajoute que le gouvernement « propose d'augmenter le nombre d'étudiants par classe, de mettre plus d'heures d'enseignement, plus de cours différents à préparer, plus de tâches administratives, ça veut dire moins de temps de disponibilité pour les étudiants. »

Plus d'articles

Commentaires