Retour

Centre d'hébergement Harricana : « Il n'est pas question que certaines personnes restent dans leur position actuelle », dit le ministre Barrette

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, a été catégorique à propos du rapport du Protecteur du citoyen sur les lacunes majeures constatées au Centre d'hébergement Harricana d'Amos. En entrevue à l'émission Des matins en or, le Dr Barrette a déclaré que c'est « carrément inacceptable, il n'y a absolument rien ici qui est défendable ». Il a martelé qu'il s'agit d'un problème de gestion, ajoutant qu'« il n'est pas question que certaines personnes restent dans leur position actuelle ».

« Le fil conducteur de tout ça, c'est une question d'imputabilité et de gestion, a déclaré le ministre. Vous ne trouverez pas une ligne dans le rapport qui fait référence à un manque de ressources. Vous avez un rapport qui parle de gens en autorité qui ont laissé aller des choses. Ça, un moment donné, ça commence à faire. »

Gaétan Barrette demande donc au président-directeur général du Centre de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue, Jacques Boissonneault, de passer à l'action.

M. Barrette a rappelé que le cas du Centre d'hébergement Harricana a été précédé de situations semblables qui ont été dévoilées au grand jour au cours des derniers mois. « C'est la troisième fois que cet été il y a une situation qui fait les médias, a-t-il souligné. Il ya eu une résidence du privé. Moi, je suis imputable de faire ces vérifications-là, je l'ai fermée, parce que c'était complètement inapproprié. À Trois-Rivières, on a agi et le PDG du site a pris les actions nécessaires et là, évidemment, je m'attends à la même chose et je suis sûr que ça va être fait par M. Boissonneault. »

Voici l'entrevue complète accordée par le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, à l'émission Des matins en or.

Plus d'articles

Commentaires