Retour

Centre multisports : la Ville de Rouyn-Noranda et le Fonds de solidarité FTQ en discussion pour la réalisation du projet

La Ville de Rouyn-Noranda a maintenant une deuxième option pour construire son centre multisports. Le projet a été présenté au Fonds de solidarité FTQ. L'organisation souhaite développer des infrastructures immobilières socio-économiques en Abitibi-Témiscamingue. Le Fonds dispose d'un budget de 400 millions de dollars d'ici 2020 pour construire de nouveaux bâtiments à travers le Québec.

Avec les informations de Jean-Marc Belzile

Le complexe sportif serait loué par la Ville

Advenant une entente entre les deux parties, le centre multisports serait payé entièrement par le Fonds de solidarité FTQ. Le coût du projet est estimé à 37 millions de dollars.

« Le fonds immobilier et le partenaire local seraient responsables de la construction de l'immeuble et par la suite c'est un actif qui demeurerait au Fonds de solidarité FTQ. L'actif serait alors loué aux autorités locales qui seraient responsables de la gestion de l'immeuble », explique le porte-parole du Fonds de solidarité FTQ, Patrick Mcquilken.

Quatre partenaires sont impliqués dans ce projet : la Commission scolaire de Rouyn-Noranda, le Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue, l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue et la Ville de Rouyn-Noranda.

Le maire de Rouyn-Noranda, Mario Provencher, affirme qu'une rencontre a eu lieu avec le Fonds de solidarité FTQ. Cette option sera analysée, mais rien de concret n'a été conclu pour le moment. Il a préféré ne pas donner d'entrevue.

Une option en évaluation

À la commission scolaire de Rouyn-Noranda, le président, Daniel Camden croit qu'il s'agit d'une avenue intéressante. « C'est une option qui est évaluée présentement, affirme-t-il, c'est-à-dire qu'on regarde toutes les options possibles, toutes les sources de financement possibles. On va se rencontrer à l'automne avec les résultats de différentes études, les résultats de différentes recherches qu'on a faites chacun de notre côté pour voir le meilleur scénario possible pour la Ville, pour les partenaires et surtout pour la Commission scolaire de Rouyn-Noranda, pour ma part. »

Construire des écoles?

Le Fonds de solidarité FTQ propose également de construire des écoles, de même que des arénas et des bibliothèques. Pour la réalisation de tels projets, le fonctionnement serait le même que pour le centre multisports : l'édifice appartiendrait au Fonds de solidarité FTQ qui pourrait le louer, par exemple, à la commission scolaire pour une période d'environ 30 ans.

Cette option pourrait aussi intéresser la Commission scolaire de Rouyn-Noranda. C'est qu'on pourrait bientôt manquer de places pour les élèves. Des solutions doivent être envisagées. « Ce n'est pas tout de vouloir construire une école, il faut être capable d'en assumer les coûts, il faut être capable de voir la pérennité du projet dans les années à venir. On regarde ça de loin, c'est dans nos scénarios, on regarde un peu les options qui s'offrent à nous », admet le président de la commission scolaire.

Certaines règles gouvernementales encadrant la construction de nouvelles écoles viendraient toutefois compliquer le dossier. « Présentement, avec le gouvernement, le ministère de l'Éducation, je ne peux pas construire d'école si j'ai de la place de disponible dans un rayon de 20 km. Pour une commission scolaire comme celle de Rouyn-Noranda, le 20 km est facilement atteignable pour des gens de Noranda-Nord qui pourraient être déplacés à Granada ou à McWatters », précise M. Camden.

Ce type de programme d'infrastructures du Fonds de solidarité FTQ est ouvert à la grandeur du Québec. Les autres villes de la région pourraient donc en profiter, mais, pour le moment, aucune autre municipalité n'aurait été approchée.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine