Retour

Chantal Archambault lance À hauteur d'homme, un mini-album autoproduit

Chantal Archambault lancera un nouvel EP intitulé À hauteur d'homme le 20 mai prochain. Il s'agit d'une création spontanée et autoproduite par l'auteure-compositrice-interprète originaire de Val-d'Or. La pièce Le jeu des accroires est disponible pour écoute en ligne.

Un article de Félix B. Desfossés

« Un beau problème » et de nouvelles avenues

Principalement active avec le projet musical Saratoga, qu'elle mène avec son conjoint Michel-Olivier Gasse, Chantal Archambault n'a rien lancé en solo depuis 2014. Mais, explique-t-elle, « j'ai eu la chance d'avoir une bourse de création. Mais j'avais un beau problème : le projet Saratoga est né entre temps. J'avais cet argent-là avec moi, mais je ne pouvais pas retourner la bourse! », lance-t-elle en riant. Elle a donc décidé de se relancer dans la création de chansons et de produire l'enregistrement par elle-même.

Avec cette somme, Chantal Archambault avait la liberté de créer, sans pression. Elle a donc cherché à renouveler ses techniques de travail, quitte à explorer de nouvelles avenues. Elle a proposé au réalisateur Alex McMahon de travailler elle. Nom bien connu dans le domaine de la musique populaire et émergente, « Alex, c'est quelqu'un qui travaille beaucoup avec des machines - j'appelle ça des machines parce que moi je n'ai jamais exploré ça et je le trouve bien geek dans ses affaires! - mais c'est un génie ce gars-là et il a fait une très belle job d'apporter mes chansons ailleurs », dit-elle.

Issue plutôt du domaine musical du country et du folk, où les sonorités racines et acoustiques sont souvent mises de l'avant, Chantal Archambault s'est prêtée au jeu d'ajouter des arrangements plus électriques, voire électroniques, « mais ce n'est pas techno », précise-t-elle. Tout est dans la démarche. En somme, l'approche relève plus du domaine de la musique populaire, tout en subtilité.

Un premier extrait

Le premier extrait du mini-album s'intitule Le jeu des accroires. La musicienne y parle « des costumes inconscients qu'on revêt pour se protéger de ce qu'on n'ose pas assumer », décrit-elle.

Les quatre pièces suivantes seront dévoilées le 20 mai prochain. À hauteur d'homme sera lancé en format physique par la maison de disques Duprince.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine