Retour

Chasse à l'écureuil : Luc Blanchette étudie le dossier, mais aucune décision ne sera rendue avant les élections

Quatre pétitions ont été déposées récemment à l'Assemblée nationale à propos de la chasse aux écureuils. Deux demandent de pouvoir chasser l'animal à la carabine, les deux autres s'y opposent. Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs affirme étudier la question.

La chasse à l'écureuil est très populaire dans le sud des États-Unis, affirme Luc Blanchette. Aussi populaire que la chasse à la perdrix ou au lièvre.

« Présentement, on peut chasser l'écureuil de façon trappée, mais pas à la carabine, précise le ministre. Et en Ontario, dans certaines zones, c'est cinq écureuils par jour par personne et d'autres zones, 10 écureuils! »

La Fédération des chasseurs et pêcheurs demande au ministre d'ouvrir ce dossier. M. Blanchette a d'ailleurs affirmé au Journal de Québec que le projet était sur la table à dessin.

Il confirme que le dossier est à l'étude, mais sur les ondes de l'émission Des matins en or, le ministre a nuancé ses propos. « J'ai dit que c'était sur la planche à dessins, mais ce n'est certainement pas sur la planche à découper encore », illustre-t-il.

Luc Blanchette souligne que sa charge législative est pleine d'ici les élections à venir en 2018. Il ne faudra donc pas s'attendre à une décision dans ce dossier pour bientôt. « Avant d'ajouter une espèce à chasser, il faut faire tout un processus de consultation, faire passer le législatif là-dedans, donc, c'est vraiment plutôt long », explique-t-il.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine