Retour

Chiens dangereux : la SPCA de Val-d'Or déplore que le gouvernement cible la race des chiens

Le projet de loi de Québec sur les chiens dangereux suscite des réactions en Abitibi-Témiscamingue. Certains types de chiens pourraient être interdits dans la province ou encore faire l'objet de mesures d'encadrement plus sévères, selon leur niveau de dangerosité.

Un texte de Sandra AtamanLes pitbulls seraient considérés d'emblée comme potentiellement dangereux, créant ainsi un faux sentiment de sécurité, selon Lili Comtois de la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA) de Val-d'Or.« C'est sûr que l'interdiction d'une race en tant que telle, même avec une clause, ce n'est pas quelque chose [ avec laquelle] on est d'accord. Par contre, l'encadrement plus strict relatif aux chiens dangereux, c'est sûr qu'il fallait que le Québec se mobilise, on ne pouvait pas passer à côté. Mais une race en tant que telle, je ne crois pas que c'était la solution à faire. Il y a des chiens autres que des pitbulls qui peuvent être dangereux », estime-t-elle.

Les propriétaires de chiens jugés potentiellement dangereux ne seront pas touchés par les nouvelles mesures prévues au projet de loi 128.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine