Retour

CHSLD Harricana : le syndicat parle d'un rapport accablant, mais incomplet

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs du CSSS Les Eskers de l'Abitibi - CSN déclare que le rapport du Protecteur du citoyen est accablant, mais incomplet. Le dépôt du rapport d'enquête a causé une commotion hier en démontrant des lacunes majeures au CHSLD Harricana d'Amos.

« Nous on pense que dans les quatre jours d'enquête qu'il y a eu, il aurait pu s'ajouter une cinquième journée qui s'ajoute pour poser des questions du pourquoi il y a des choses qui se font comme ça dans le CHSLD », affirme Mélissa Michaud, présidente du Syndicat des travailleuses et travailleurs du CSSS Les Eskers de l'Abitibi - CSN.

Le syndicat aurait voulu que les enquêteurs posent des questions aux travailleurs à propos de certaines des techniques de travail décrites dans le rapport. « Le rapport du Protecteur du citoyen nous dit clairement que c'est surtout les gestionnaires qui sont blâmés là-dedans. Nous, ce qu'on déplore, c'est que les travailleurs, dans les médias présentement, se font planter, se font passer pour des pas bons. Nous, ce qu'on veut rappeler aux gens c'est de ne pas mettre tout le monde dans le même panier. Ce n'est pas tout le monde qui ne sont pas bon », a expliqué M. Michaud.

La présidente du syndicat affirme que son organisation fera aussi sa propre enquête auprès des travailleurs.

Voici l'entrevue complète accordée par la présidente du Syndicat des travailleuses et travailleurs du CSSS Les Eskers de l'Abitibi - CSN à l'émission Le Radio-Magazine.

Plus d'articles

Commentaires