Retour

Chute du prix du baril de pétrole: les impacts en Abitibi-Témiscamingue

Le prix du baril de pétrole brut léger américain est passé d'environ 95 dollars américains en janvier 2014 à à moins de 30 dollars vendredi. Cette baisse se fait sentir sur les entreprises de transport de l'Abitibi-Témiscamingue.

Avec les informations de Claude Bouchard

Chez Martin Roy Transport, le coût du carburant représente entre 25 % et 30 % des dépenses. « Lorsque le pétrole diminue, notre rôle à nous, c'est de réduire le prix de la surcharge de carburant. Ça a un impact direct sur notre client à nous », explique la responsable de la sécurité et de la conformité chez Martin Roy Transport, Johanne Valence.

Chez Martin Roy Transport, comme chez Propair, une partie des économies dégagées est toutefois grugée par le taux de change avec les États-Unis. Si le carburant est moins cher, les pièces pour réparer les avions, elles, s'achètent en dollars américains.

Le directeur général chez Propair, Éric Brouillette, remarque que les prix ont diminué de 2 % à 3 % pour les clients. « Les dépenses de maintenance ont augmenté de quasiment autant », commente-t-il. 

Diminution de clientèle

Chez Groupe Autobus Maheux, la baisse du prix du pétrole rime bien souvent avec diminution des clients, car ceux-ci ont tendance à se tourner vers leur voiture. « C'est assez frappant, quand on regarde nos statistiques et qu'on met ça sur un graphique, la courbe descendante du prix du pétrole, on regarde l'achalandage et il y a une courbe descendante en même temps », témoigne le président, Pierre Maheux.

Pierre Maheux affirme que son industrie aura besoin de bien plus que la baisse du carburant pour se redresser.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine