Retour

CISSS de l'Abitibi-Témiscamingue : changements à la période de questions

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue applique un nouveau règlement concernant la période de questions de 30 minutes allouée au public.

L'organisation précise qu'il s'agit d'un règlement qui est en vigueur partout au Québec depuis la réforme dans les établissements de santé et des services sociaux.

Les personnes qui désirent poser une question au conseil d'administration doivent s'enregistrer au plus tard 30 minutes avant le début de la rencontre et mentionner l'objet de leur demande.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue mentionne qu'il s'agit d'une procédure pour permettre à toutes les personnes qui le désirent d'avoir une audience.

L'adjointe au président-directeur général et relations médias et chef des communications internes par intérim, Krystina Sawyer dit qu'il ne s'agit pas de contrôler les questions.

"Étant donné qu'on demande juste l'objet de la question, on ne pourrait pas non plus contrôler avec ça, parce qu'on ne connaît pas la question elle-même. L'objectif, c'est de permettre aux gens qui se préparent et qui veulent pouvoir poser leur question absolument, étant donné que la période de questions est de 30 minutes seulement, de pouvoir poser leur question. Et de laisser la liberté à ceux qui n'ont pas posé leur question sur la liste prioritaire de pouvoir le faire, s'il reste du temps."

Le président-directeur général du CISSS peut refuser une question si elle contient des insinuations malveillantes, injurieuses, des paroles blessantes ou des paroles grossières.

Il doit également justifier son refus.

Plus d'articles

Commentaires