Retour

Collecte de sang en Abitibi-Témiscamingue cette semaine

Héma Québec est de passage en Abitibi-Témiscamingue cette semaine pour une série de collectes de sang. D'ailleurs, à compter d'aujourd'hui, un homme ayant eu une relation sexuelle avec un autre homme peut faire un don de sang au Canada un an après son dernier rapport sexuel, et non après cinq ans.

Ce délai réduit est devenu possible grâce à l'efficacité des tests de dépistage, mais cette mesure est toute de même dénoncée par la communauté gaie.

« Il y a un débat qui est de plus en plus présent pour changer la logique les critères de sélection au système du [don de] sang parce que ces critères-là sont basés sur l'appartenance à un groupe à risque, explique le porte-parole d'Héma Québec, Laurent-Paul Ménard. Ce qu'on a de plus en plus comme demande ou comme pression sociétale, c'est de dire, bien, regardez donc un peu plus les comportements que l'appartenance à un groupe à risque pour baser vos critères de sélection. »

M. Ménard souligne que la région de l'Abitibi-Témiscamingue représente une source importante pour le don de sang au Québec. « Ça va être beaucoup de dons. Les gens de l'Abitibi, vous allez être responsables du tiers de l'approvisionnement en sang au Québec pour les journées de mardi, mercredi, jeudi et vendredi. »

Les dons de sang se dérouleront mardi à Val-d'Or à l'hôtel Forestel, mercredi à Amos au Théâtre des Eskers et finalement jeudi et vendredi à Rouyn-Noranda à l'hôtel des Gouverneurs.

Plus d'articles

Commentaires