Retour

Colloque sur « L'art d'encadrer les communications » avec Steve Flanagan à Val-d'Or

Plus de 300 personnes ont assisté aujourd'hui au Colloque en ressources humaines à Val-d'Or. C'est une assistance record pour cette 8e édition qui a pour thème « L'art d'encadrer les communications ». Ce matin, la présentation de Steve Flanagan, président de Flanagan relations publique, portait sur comment préparer son organisation à une gestion de crise.

Avec les informations d'Émélie Rivard-Boudreau

Celui qui a, entre autres, agi comme porte-parole d'Hydro-Québec pendant la crise du verglas conseillait aux entreprise d'identifier rapidement leurs risques de crise et de prévoir un plan d'action et de communication si jamais un événement se produisait.

M. Flanagan a expliqué qu'en cas de crise, la première règle est de démontrer de l'empathie et de la solidarité envers les gens touchés et de surtout, même lorsque les intervenants s'adressent aux médias nationaux, de diriger le message vers la population locale concernée. Il a aussi conseillé de contrôler le maximum d'informations possible, sans en cacher cependant, puisque rapidement, les médias se mettent à chasser les informations manquantes.

Il a aussi conseillé de concentrer le message sur les mesures d'atténuation de la crise que prend l'organisation plutôt que sur les causes de la crise elle-même. 

Pas un mot sur la crise de Val-d'Or

M. Flanagan a donné des exemples des attentats de Paris, des événements survenus à Lac-Mégantic, et aussi plusieurs exemples de la crise du verglas, mais pas un mot sur la récente crise vécue à Val-d'Or. Le conférencier a mentionné que sa présence était prévue depuis le mois de janvier et qu'elle n'avait pas de lien avec la récente crise que vient de vivre Val-d'Or et qu'il n'avait pas pris le temps d'analyser à proprement dit cette crise.

Des conseils applicables par des entreprises de la région

La minière Agnico-Eagle prend déjà de telles mesures considère la conseillère aux systèmes de gestion minière à la division La ronde, Janice Turgeon-Gervais. « Justement, hier nous avons fait une simulation avec les pompiers et les policiers de Preissac et de Rouyn-Noranda dans le cas d'une urgence comme une fuite de SO2. L'année passée notre simulation c'était un cas qui prend en feu sur la route qui donne accès à la mine. On fait des simulations régulièrement. Au niveau environnemental oui, mais aussi au niveau communautaire et au niveau de la santé-sécurité pour nos employés aussi », explique-t-elle.

Janice Turgeon-Gervais fait aussi remarquer qu'avec l'importance qu'a prise l'acceptabilité des activités minières auprès de la population, les minières s'occupent désormais elles-mêmes de leurs communications, au lieu d'en charger une entreprise externe.

La copropriétaire de IGA Famille Pelletier de Val-d'Or, Julie Pelletier était aussi présente à l'événement avec de nombreux collègues, elle explique que son entreprise se retrouve très rarement au coeur d'une crise médiatique, mais doit gérer plus de crises à l'interne de son équipe.

« Si jamais ça arrivait, on est toujours épaulés par Sobey's, mentionne Mme Pelletier. Dernièrement, il y a eu un manque d'électricité à Val-d'Or toute l'après-midi. On a dû fermer le commerce. Pour nous, c'était comme une gestion de crise. On s'est revus sur plusieurs aspects ce matin. Il y a des choses sur lesquelles on va faire des correctifs, on va retravailler notre plan parce que veut, veut pas, c'est hors du commun. On a une gestion à faire avec les employés à l'interne pour rouvrir rapidement. »

Plus d'articles

Commentaires