Retour

Comités de citoyens à Malartic : les discussions reprennent

Le comité de citoyens de la zone sud de la voie ferrée de Malaratic démontre une ouverture quant à la démarche de cohabitation entreprise par la mine Canadian Malartic. Le groupe de citoyens qui s'étaient retiré d'une table de discussions en janvier dernier a invité hier le comitié de suivi de la mine pour faire le point sur la question.

Avec les informations d'Émilie Parent-Bouchard

Selon le membre du comité de citoyens de la zone sud, Guy Morissette, cela a permis de clarifier certaines inquiétudes des citoyens domiciliés les plus près de la fosse. Il se réjouit notamment de la proposition du comité de suivi de verser 8-mille dollars au comité des citoyens de la zone sud pour qu'il puisse avoir recours à des experts indépendants. Ces experts auront le mandat d'analyser le Guide, qui prévoit notamment l'acquisition de résidences.

Le comité des citoyens de la zone sud de Lavoie ferrée salue aussi l'invitation à participer à la validation du Guide de cohabitation, qui doit avoir lieu cette semaine.

Guy Morissette précise qu'advenant son insatisfaction à l'issue de ces tentatives de rapprochement, le comité veut conserver certains leviers. « Il faut continuer à mettre de la pression sur la mine, on ne se gêne pas pour le dire. Quand on a annoncé le recours collectif, on a senti que la mine accélérait les travaux. On va attendre d'avoir le protocole, l'analyser, avant de décider si on continue le recours collectif ou pas », explique-t-il.

Canadian Malartic n'était pour sa part pas présente lors de la rencontre tenue hier. Elle n'a pas voulu préciser les paramètres exacts prévus dans la version préliminaire du Guide de cohabitation pour l'acquisition de résidences.

Mais la coordonnatrice aux communications et relations communautaires pour Canadian Malartic, Mélissa Desrochers, précise vouloir travailler avec l'ensemble des citoyens de la communauté. « On a toujours laissé la porte ouverte et on va le faire. On a vraiment une volonté de travailler ensemble. On a une volonté de mettre en place des solutions comme ce guide-là de compensation et d'acquisition qui vont permettre justement de vivre le plus en harmonie possible dans la communauté. Ce qu'on veut proposer, c'est une version préliminaire dans laquelle on va recueillir les commentaires et qu'on va ajuster au besoin avant d'arriver avec une version finale de ce guide-là », souligne-t-elle.

Le comité de suivi parle pour sa part de « gains majeurs », sans vouloir non plus en préciser la teneur. Il précise cependant que plus de détails devraient être rendus publics la semaine prochaine, après un premier exercice de validation du Guide de cohabitation.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine