Retour

Comment l'élection de Donald Trump touche-t-elle l'Abitibi-Témiscamingue?

Les résultats de l'élection présidentielle américaine suscitent des réactions en Abitibi-Témiscamingue. La venue d'un nouveau président aux États-Unis aura notamment des impacts sur les industries minières et forestières.

Le ministre régional et ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Luc Blanchette, a réagi à l'élection de Donald Trump aux États-Unis. Le dossier des négociations entourant l'accord du bois d'oeuvre entre le Canada et les États-Unis est au coeur des préoccupations de Luc Blanchette.

« On aura à composer avec la personne qui sera à la maison blanche. Il faut continuer notre travail, peut-être de façon plus acharnée encore, indique le ministre. Les défis sont importants. Les négociations pour le bois d'oeuvre prennent le dessus pour nous. C'est une priorité. Notre négociateur en chef, Raymond Chrétien, aura à rencontrer l'entourage immédiat de la présidence de Trump et on va tout faire pour défendre les intérêts du Québec ».

Luc Blanchette, qui est économiste de formation, a aussi abordé la question de l'incertitude sur les marchés financiers après l'annonce de l'élection de Donald Trump.

« Les marchés risquent d'avoir quelques turbulences. Il se pourrait que le prix de l'or oscille à la hausse, même chose, que le dollar américain se mette à osciller à la baisse. C'est tout à fait normal ces perturbations-là momentanées. On va voir si, à la fin décembre ou au début du mois de janvier ces oscillations-là se poursuivent », affirme-t-il. 

Hausse du prix de l'or

D'ailleurs, l'élection de Donald Trump aux États-Unis crée un climat d'incertitude sur les marchés financiers. L'or, qui sert de valeur refuge, est à la hausse.

Le prix de l'or a bondi de près de 30 $ au cours des 24 dernières heures. L'or se vend à environ 1300 $ US sur les marchés actuellement.

La directrice générale de l'Association d'exploration minière du Québec, Valérie Fillion, croit que cette tendance pourrait profiter à l'ensemble de l'industrie minière. « On a des investisseurs qui, en regardant des projets où ils veulent investir pour l'or, ils peuvent voir d'autres projets d'exploration, pour d'autres substances. Il y a donc un effet positif globalement sur l'industrie minière ».

Les impacts sur l'exportation

Selon le directeur général de l'organisme 48e Nord International, Éric Boucher, l'élection de Donald Trump crée un climat d'incertitude pour les entreprises exportatrices canadiennes. « La classe moyenne qui a fait que M. Trump est entré au pouvoir a subi les délocalisations d'usines vers le Mexique et vers la Chine, donc qui n'est pas en faveur des accords commerciaux », explique-t-il. 

Donald Trump a mentionné à plusieurs reprises qu'il souhaite mettre fin à l'ALENA, l'accord de libre-échange entre le Mexique, le Canada et les États-Unis.

Ce scénario serait catastrophique selon le président de la Chambre de commerce et d'industrie de Val-d'Or, Stéphane Ferron.

« Il y a d'autres endroits dans le monde où on peut faire des affaires, mais ils ne sont pas à côté de chez nous. L'Europe, c'est loin. Il y a des ententes qui se négocient, mais notre partenaire le plus important, ça demeure les États-Unis », mentionne-t-il. 

En plus de la hausse du prix de l'or, Éric Boucher considère que l'élection de Donald Trump pourrait avoir certains effets positifs pour une région comme la nôtre. « Dans son discours, il parlait d'un programme d'infrastructures important. Donc, on peut envisager un impact sur les métaux de base, le cuivre, le fer. On peut aussi parler de bois d'oeuvre », considère-t-il. 

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?