Retour

Commission sur les relations avec les Autochtones : les policiers de Kebaowek seraient sous-payés

Des représentants de la communauté de Kebaowek ont parlé des défis qu'elle doit relever pour assurer une desserte sur son territoire à la Commission Viens. Payer quatre policiers avec le salaire de deux : c'est ce que le chef Lance Haymond se dit contraint de faire. L'accès difficile aux soins de santé a, une fois de plus, été un enjeu soulevé devant la Commission d'enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics vendredi matin.

Avec les informations d'Émélie Rivard-Boudreau

Le chef de Kebaowek, Lance Haymond, tient au service de police sur sa communauté, mais retenir les policiers qui viennent y travailler est un défi. La chef de son poste de police gagne la moitié moins que quelqu'un qui occupe le même poste à la Sûreté du Québec.

Pour compenser les conditions salariales largement inférieures à ce qu'offre la Sûreté du Québec, la communauté algonquine fait preuve de créativité pour attirer les policiers, notamment en payant leur logement et une partie de leur essence pour aller visiter leur famille, car la majorité des policiers qui y travaillent ne sont pas autochtones.

Le chef, Lance Haymond, considère que le poste de police mixte mis en place à Val-d'Or cette année a coûté cher au gouvernement du Québec et que les sommes investies auraient plutôt dû être distribuées pour les services de police dans les communautés.

Le directeur de la santé et conseiller de la communauté de Kebaowek, David McLaren, a pour sa part réitéré plusieurs préoccupations qui avaient été soulevées hier par la Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador. Entre autre que pour cette communauté anglophone, il est souvent très compliqué de communiquer avec du personnel médical.

Il a cependant salué positivement le travail du Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue pour accommoder les Premières Nations dans ses établissements.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine