Retour

Commission Viens : Amnistie internationale clâme que le Canada ne respecte pas le droit international avec les Autochtones

La Commission d'enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics à Val-d'Or fait une pose de deux semaines. Pour clore cette deuxième d'audiences de trois semaines, Amnistie internationale a fait valoir que le Canada ne respectait le droit international quand il s'agit des communautés autochtones.

Avec les informations d'Émélie Rivard-Boudreau

Amnistie internationale a fortement critiqué la politique des gouvernements envers les Autochtones. Selon l'organisme, il n'y a pas qu'Ottawa qui doive assurer le respect du droit pour les Premières Nations, c'est aussi la responsabilité du Québec.

« Clairement, nous avons des manquements, et clairement, nous avons des solutions qui nous concernent », a affirmé la directrice générale d'Amnistie internationale pour le Canada francophone, Béatrice Vaugrante.

Elle recommande que le Québec adopte la Déclaration des Nations unies sur les droits peuples autochtones. « Elle est importante, c'est un instrument important pour orienter et pour guider le gouvernement et tout plan d'action sur les solutions à prendre envers les peuples autochtones », fait-elle valoir.

Mme Vaugrante considère aussi que les policiers devraient être mieux formés pour intervenir auprès des Autochtones, particulièrement auprès des femmes.

Il est aussi pressant, selon elle, de construire rapidement des refuges d'urgence. « Nous l'avons documenté, nous avons des témoins, c'est indécent qu'une femme soit obligée de se taire, parce qu'elle subit de la violence, mais qu'elle ait peur de voir retirer ses enfants », a-t-elle dénoncé.

Amnistie internationale réclame également que les peuples autochtones soient consultés pour les claims miniers.

Karine Gentelet, présidente pour le Canada francophone, soutient qu'« il y a une partie de la loi qui est en lien avec les claims qui ne respecte pas l'obligation de consulter du gouvernement du Québec et du gouvernement du Canada ».

Les audiences de la Commission Viens reprendront le 16 octobre.

Plus d'articles

Commentaires