Retour

Commission Viens : consultez-nous et respectez-nous, demandent des représentants innus

Le chef de Nutashkuan, Rodrigue Wapistan, et le conseiller de la nation innue, Serge Ashini Goupil, ont déploré lundi à la commission Viens que les communautés innues ne soient pas consultées par les gouvernements, alors que leurs décisions les touchent grandement.

« On ne demande pas la lune. On demande qu'on lève d'un cran la qualité de vie de mes gens. [On demande] un minimum de respect », a déclaré Rodrigue Wapistan devant la Commission d'enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics au Québec (CERP).

M. Wapistan a relaté qu'il est difficile pour les communautés innues de recevoir des services parce qu'elles sont isolées. Le coût pour se rendre à l'hôpital, un service inexistant dans leur communauté, est élevé.

Le conseiller de la nation innue Serge Ashini Goupil a quant à lui effectué un portrait de la nation innue au Québec et au Labrador.

La commission, présidée par le juge à la retraite Jacques Viens, doit entendre notamment cet après-midi l'agente d'éducation et de coopération de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, Widia Larivière, et le professeur de sciences politiques à l'Université Concordia, Daniel Salée.

Plus de détails à venir.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine