Retour

Compétition professionnelle d'hommes forts au Festival forestier de Senneterre

Le Festival forestier de Senneterre, qui se déroule cette fin de semaine, a accueilli une compétition professionnelle d'hommes forts.  C'est une première pour l'événement qui présente normalement des compétitions reliées au domaine forestier.

D'après le reportage d' Émélie Rivard-Boudreau

Plusieurs centaines de spectateurs ont assisté à cette nouveauté. Les hommes forts étaient fiers d'impressionner avec leurs prouesses. Les compétiteurs ont eu, entre autres, à tirer, à l'aide d'une corde, un camion de près de vingt mille livres.

Le président du circuit Hommes forts et animateur de l'événement, Mike Saunders, connaît bien ces épreuves.  En 2013, il a remporté le titre d'Homme le plus fort au monde dans la catégorie 40 ans et plus.

Selon lui, les gens de tout âge sont attirés par ce type d'épreuves. Il souligne également que la force est bien ancrée dans l'histoire québécoise.

À 26 ans, Francis Claveau, du Saguenay-Lac-St-Jean en est à sa première année sur le circuit professionnel. « Ce qui m'attire, c'est se surpasser soi-même. Je trouve ça important d'avoir des défis dans la vie et moi, c'est le défi de vie que j'ai choisi », confie-t-il.

Pour sa part, Jesse Snadden, 33 ans, de Gatineau, pratique les épreuves de force depuis 16 ans. « Il y a une nouvelle génération d'hommes forts, ici, asteure, puis la barre est pas mal plus haute. Les gars sont plus forts qu'ils étaient il y a 10 ans », dit-il.

Douze compétiteurs se sont déplacés à Senneterre pour cette compétition. Parmi eux, figurait également Jean-François Caron, couronné cinq fois l'Homme le plus fort au Canada et considéré comme le troisième plus fort au monde.

Plus d'articles

Commentaires