Retour

Congrès du PQ : une motion pour dénoncer les compressions en santé en A-T

Au congrès du Parti québécois, quelque 1 500 délégués ont adopté à l'unanimité une motion d'urgence dénonçant les coupes budgétaires en santé visant l'Abitibi-Témiscamingue.

Le texte de la motion dénonce, entre autres, les compressions visant à récupérer 25 millions de dollars en région en faisant passer de 431 à 321 le nombre de lits dans les centres hospitaliers de la région.

Le député d'Abitibi-Ouest, François Gendron, pense que le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, va trop loin.

« La délégation de l'Abitibi, des trois comtés, a eu l'intelligence de faire adopter une proposition à l'unanimité de tous les congressistes, c'est-à-dire 1500, pour dire que ça n'a pas de bon sang de recommencer [les coupes] comme il y a deux ans, deux ans et demi. [Il y a] des fermetures de lits à Amos, des fermetures de lits à Macamic. Regardez ce qu'il se passe à Rouyn en pédiatrie », dit-il.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine