Retour

Conservation des milieux humides : Senneterre entre dans la danse

La Ville de Senneterre demande à son tour au gouvernement de réviser la Loi concernant la conservation des milieux humides et hydriques.

Avec les informations de Boualem Hadjouti

Elle a adopté une résolution, le 5 février, dans laquelle elle explique que la loi a un impact négatif majeur sur le développement de Senneterre et d'autres municipalités, telles que la Paroisse de Senneterre, Champneuf et Rochebeaucourt.

« C'est un projet mur à mur qui ne tient pas compte de notre réalité. On comprend que lorsqu'on tombe dans la région de Montréal, où là on tombe à 4 % de milieux humides et hydriques, c'est une autre histoire. Mais chez nous, ça vient freiner notre développement, en plus de freiner le développement de diffèrents parcs industriels », déplore Jean-Maurice Matte, maire de Senneterre.

La Ville demande au ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) de revoir le régime de compensation des milieux humides et hydriques.

Elle évoque le développement de tourbières en Abitibi, qui serait compromis par la Loi.

Les villes de Val-d'Or et de Rouyn-Noranda ont déjà adopté des résolutions demandant au gouvernement de modifier le régime de compensation des milieux humides et hydriques.

Plus d'articles