Retour

Corcovado donne accès à des missions humanitaires en Asie et en Afrique

Les citoyens de l'Abitibi-Témiscamingue auront maintenant accès à de courtes missions humanitaires en Asie et en Afrique dans le secteur de la santé, grâce à un nouveau partenariat entre le Centre de solidarité internationale Corcovado, de Rouyn-Noranda, et l'organisation non gouvernementale française Mission humanitaire.

Un texte d'Émilie Parent-Bouchard

Les personnes intéressées pourront participer à des missions de deux semaines ou plus dans des pays comme le Cambodge, l'Inde ou Madagascar.

Le responsable du comité Mission humanitaire / Québec, Jacques St-Arnaud, et la secrétaire du comité, Hélène Beaudry, se sont rencontrés lors d'une mission humanitaire au Guatemala en 2006. Après une douzaine de missions d'un mois, chapeautées par Corcovado, dans différents pays du Sud, ils ont décidé d'offrir la possibilité aux citoyens qui n'ont pas de connaissances spécifiques au domaine de la santé de partir pour des missions plus courtes.

« Cette possibilité-là, d'avoir des projets de deux semaines, ça peut ouvrir des portes à une autre clientèle, qui avait des demandes répétées ici chez Corcovado », explique Jacques St-Arnaud. « C'est pour tout le monde, travailleur ou retraité, homme ou femme, des jeunes aussi. Prendre la température, le poids, la pression, on n'a pas besoin d'être expert médical pour faire ça », souligne Hélène Beaudry.

Les missionnaires doivent s'acquitter des frais de leur mission, qui peuvent varier entre 3000 $ et 3500 $ selon la destination. Le montant est cependant admissible à l'émission d'un reçu d'impôt. Les missionnaires doivent également suivre un séminaire de formation de deux jours avant le départ.

Pour la directrice générale de Corcovado, Marilou Villeneuve, l'organisme ajoute ainsi une corde à son arc, en plus de diversifier les pays avec lesquels il collabore.

« On n'a pas d'expertise médicale en soi, on était plus au niveau de l'éducation, du transfert de connaissances, et de la construction physique de certaines infrastructures. Donc le médical c'est une première. C'est l'occasion aussi de faire reconnaître, même à travers le Québec, l'expertise de Corcovado dans le domaine. Oui, on est basé en région, en Abitibi-Témiscamingue, on est une petite organisation, mais avec une expertise forte de plus de 30 ans », soutient-elle. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine