Retour

Coup d'envoi des festivités d'Osisko en lumière après une année remplie de défis

La 12e édition du Festival pyromusical Osisko en lumière commence ce soir avec la prestation du groupe punk rock ontarien Billy Talent.

Des milliers de personnes sont attendues à la presqu'île du lac Osisko. Au cours des prochains jours, les spectateurs pourront aussi voir les prestations de Vincent Vallières, Lisa Leblanc et Robert Charlebois. Pour la première fois à Osisko en lumière, plusieurs artistes de la région, dont Vertige, Rokkem et Slingshot Brothers, pourront également se produire en première partie des têtes d'affiche. Des feux d'artifice seront aussi présentés tous les soirs jusqu'à samedi.

Un site plus intime

La directrice générale de la Corporation des fêtes pour tout le monde explique avoir modifié le site du festival, de manière à le rendre plus chaleureux. « On voulait que le site ait un cachet plus intime, dit Christine Morasse. On a redessiné la carte pour rapetisser tout ce qu'il y a sur le site parce qu'il est immense. Et il y a des fois où on est 7000 à 9000 personnes et on dirait que le terrain est pratiquement vide. Donc cette année, on veut vraiment retrouver le cachet intime d'une salle de concert, mais en plein air. Vous allez voir, il y a de belles améliorations et il y a aussi tous les services qu'on a amenés cette année », poursuit Christine Morasse, citant notamment la possibilité de payer avec la carte bancaire ou les stations de recharge cellulaire gratuites.

Une transition difficile mais réussie

Les responsables de la Corporation des Fêtes pour tout le monde, qui organise Osisko en lumière, sont très satisfaits à l'aube du début des festivités. Après une année marquée par le départ de plusieurs administrateurs de l'organisme, le nouveau président de la Corporation affirme que son comité a reçu un soutien exceptionnel cette année.

« L'année qu'on a eue a été difficile, effectivement, mais ce qu'on est en train de constater, c'est que les gens tiennent à l'événement parce qu'il y a une très, très bonne réponse des gens, mais aussi des entreprises et des partenaires, fait valoir Patrick Giguère. De la Ville, du CLD [Centre local de développement], on a de l'aide de partout. »

Plus d'articles

Commentaires