Retour

Coupe Memorial : les Huskies ont été trop émotifs

Les joueurs des Huskies et leur entraîneur-chef, Gilles Bouchard, n'ont pas tenté de se défiler après la défaite de 5-2 face aux Rebels de Red Deer. Tous avaient le même discours, il faut être plus disciplinés et moins émotifs.

Un texte de Patrick Henri

Les Huskies ont écopé de 32 minutes de punition au cours du match, contre seulement 14 pour les Rebels. Ceux-ci ont marqué trois buts en avantage numérique, dont un à cinq contre trois.

Gilles Bouchard refuse d'appuyer sur le bouton de panique. « C'est une défaite, ça arrive. On n'a pas joué comme on est capable, mais on rebondit toujours après une défaite », a-t-il mentionné.

Greer explose

L'attaquant A.J. Greer a été le joueur le plus puni du côté de Rouyn-Noranda. Il a écopé de trois pénalités mineures, dont deux pour conduite non sportive, puis l'arbitre lui a imposé une inconduite de 10 minutes en raison de sa réaction après avoir été puni une troisième fois.

Puni pour un plongeon, il a enguirlandé les officiels sur la patinoire et a dû être reconduit jusqu'au banc de punition. Sa colère s'est poursuivie sur le banc, si bien qu'il a écopé d'une inconduite et a dû se diriger vers le vestiaire des siens.

Greer, habituellement très volubile quand il s'adresse aux médias, a gardé ses réponses très courtes et son regard n'a pas quitté le mur qui lui faisait face. Ses commentaires en anglais et en français étaient tellement identiques qu'ils semblaient avoir été appris par coeur avant son arrivée dans la zone d'entrevue.

Trop de lancers

Les Huskies ont accordé à leurs adversaires 79 lancers en deux rencontres depuis le début du tournoi. C'est très rare que les hommes de Gilles Bouchard accordent autant de tirs.

Les joueurs profiteront d'une journée de congé complète lundi, avant d'affronter les Knights de London mardi soir.

Le jeu de puissance des Rebels 

Les Rebels de leur côté ont remporté un premier match, après s'être inclinés 5-2 en lever de rideau contre les Knights de London. Red Deer a connu un mauvais début de match, accordant 2 buts dans les huit premières minutes de jeu.

Après le deuxième but des Huskies, l'entraîneur-chef Brent Sutter a demandé un temps d'arrêt et c'est à ce moment que le rythme du match a semblé changer.

Selon Conner Bleakley, les Rebels ont été opportunistes. Ce sont souvent eux qui ont été indisciplinés durant les éliminatoires, ce soir, ils ont su profiter des nombreuses punitions des Huskies.

Plus d'articles

Commentaires