Retour

Courir pour soutenir la prévention du suicide

Près d'une centaine de personnes ont participé aujourd'hui, à Preissac, à la première course au profit de la Ligne téléphonique en prévention du suicide de l'Abitibi-Témiscamingue (LITPSAT).

Avec les informations d'Émilie Parent-Bouchard

L'activité vise à mieux faire connaître l'organisme qui offre des services de soutien téléphonique pour les personnes qui vivent une situation de détresse ou pour leurs proches, et ce, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Des participants concernés 

Sur la centaine de participants, plusieurs étaient personnellement interpellés par la cause.

Sylvianne Leclerc, qui travaille dans le milieu de la psychiatrie entend souvent parler de suicide. « C'est un sujet [dont] on entend [parler] régulièrement dans notre quotidien. On a vécu malheureusement plusieurs expériences de décès cet été. Alors ça nous touche particulièrement de pouvoir participer à cette course-là et ramasser des sous. »

Claude Poirier croit qu'aller courir l'aide « à voir plus clair ces problèmes-là. Même marcher, c'est très bien, je trouve que c'est une bonne forme pour aller dans soi-même. »

Un champion olympique s'implique

Le champion olympique Bruny Surin, qui a perdu deux amis dans le suicide, n'hésite pas à aborder la cause lors de ses conférences.

« Moi-même, des fois, j'ai des petits problèmes et je me dis que je vais essayer de régler mes propres problèmes, c'est d'en parler, de ne pas garder tout à l'intérieur. »

Les intervenants de la LITPSAT sont justement là pour ça, explique son vice-président, Donald Barrette.

À tout moment de la journée ou de la nuit, les personnes en détresse peuvent parler avec un intervenant au 1 866 APPELLE.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une bulle gèle sous nos yeux





Concours!



Rabais de la semaine