Retour

Courir un triathlon sous une chaleur accablante

Des dizaines de personnes ont participé dimanche au 9e Triathlon de Rouyn-Noranda à la plage Kiwanis.

Il y avait au programme de la natation, des courses à pied et du vélo sur plusieurs distances.

Cette année, l'événement coïncide avec une vague de chaleur qui frappe la région.

Ce qui n'a pas empêché Victor Charron d'Évain de participer à l'événement pour une deuxième fois.

« C'est sûr que c'est dur, mais la nage, le vélo et la course, ça ne fait pas travailler les mêmes muscles. Une fois qu'on sort de l'eau, on est un peu déstabilisé, mais ça va mieux. C'est dur [avec les crampes] », dit-il.

Patrick Bedard participe avec ses trois enfants à l'événement.

Il dit qu'une préparation adéquate est nécessaire pour réussir à faire toutes les étapes.

Selon lui, la chaleur est un autre défi à ne pas négliger.

« C'est très chaud oui, il faut s'hydrater comme il faut, dit-il. Il faut boire beaucoup d'eau. Mais on est content qu'il fasse chaud. L'an passé, il y avait à peu près 8 degrés de différence dans le lac. Ce n'était pas tout à fait le même plaisir, c'est beaucoup plus plaisant quand il fait chaud. Mais il faut s'hydrater comme il faut. »

Plus d'articles