Retour

De commis en restauration à directrice d'un hôtel, le parcours incroyable d'une réfugiée

Quitter sa Colombie natale comme réfugiée politique pour arriver au Canada avec ses deux jeunes filles, en plein cœur de l'hiver. C'est l'histoire de Zabrina Rojas et de sa famille qui se sont installés en Abitibi-Témiscamingue. Mais c'est aussi le début d'une histoire d'intégration réussie. L'histoire d'une femme courageuse, passée de commis en restauration ne parlant pas français à directrice générale d'un établissement hôtelier.

Avec les informations d' Émilie Parent-Bouchard

Surmonter l'obstacle de la langue

La nouvelle directrice générale de l'Hôtel Albert de Rouyn-Noranda en a parcouru du chemin depuis son arrivée au pays.

Zabrina Rojas a quitté la Colombie pour atterrir au Canada en plein mois de février.

Direction : Preissac en Abitibi, où elle passe quelques mois avec sa sœur, le temps de remettre sa vie sur les rails.

Au début, un travail dans un restaurant

Diplômée en économie internationale, elle doit ainsi mettre sa carrière en veilleuse, le temps d'apprendre le français.

Après avoir frappé à plusieurs portes, l'une d'elles s'ouvre : elle décroche un emploi dans un restaurant de sushi.

« Parce que je veux juste avoir le contact avec les gens et la communauté pour pouvoir avancer avec mon français. [...] Après six mois de production de sushis, je parlais, je commençais à parler français et mes collègues, je commençais aussi à avoir des amitiés. »

Un emploi à la hauteur de ses compétences

Parmi celles-ci, sa patronne Tatiana Gabrysz, contente de pouvoir maintenant lui offrir un emploi à la hauteur de ses compétences, d'abord en comptabilité, puis comme directrice générale de l'hôtel.

Copropriétaire de deux restaurants et d'un hôtel, elle est d'ailleurs fière du mélange de culture dans son entreprise, où un employé sur cinq est issu de l'immigration.

« Peut-être venant de mes grands-parents qui sont immigrants aussi, ça fait partie, je pense, de nos valeurs. Les gens qui arrivent on veut les intégrer dans nos entreprises, tous nos restaurants, c'est comme des familles. »

Tatiana Gabrysz, comme Zabrina Rojas, croient toutes deux que la persévérance est au cœur de la réussite personnelle et professionnelle.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque