Le mouvement « Les incroyables comestibles » prend de l'ampleur au Témiscamingue. Il s'agit d'un mouvement participatif citoyen animé par l'idée de nourrir l'humanité de façon saine.

Un texte de Tanya Neveu

À Béarn, Ville-Marie et Duhamel-Ouest, les gens sont invités à faire de l'agriculture urbaine en mettant devant leur domicile ou commerce des bacs de légumes et fines herbes à la portée de tous.

Dimanche dernier, à Ville-Marie, plus de 60 bacs ont été remis à des citoyens et des commerçants.

L'initiative a été lancée par le groupe les EnVERTdeurs, soit une quinzaine de bénévoles, résidents de Ville-Marie et Duhamel-Ouest, qui souhaitent promouvoir un meilleur environnement et une alimentation de proximité.

Le groupe a mis 180 bacs maraîchers à la disposition des citoyens qui veulent les apporter à la maison, en prendre soin et partager leur contenu.

Le mouvement « Les Incroyables comestibles » est né il y a une dizaine d'années en Angleterre.

Sylvie Morin a joint le mouvement en rêvant qu'un jour, les Témiscamiens puissent s'auto-suffire sur le plan alimentaire.

« Au Témiscamingue, on est né comme une ville, une région, un endroit agricole avec une superbe terre. On peut transformer nos espaces gazonnés en façade pour les transformer. Au lieu de planter seulement des plantes qui servent à polliniser, on peut planter des légumes et des fruits », fait-elle valoir.

La municipalité de Béarn a lancé le bal

Cette même idéologie est présente à Béarn, où les jeunes de l'école primaire s'impliquent depuis février dans un processus de plantation et de semis.

Plusieurs retraités du village ont même participé à la confection de bacs en bois.

Une soixantaine de bacs seront installés à travers la municipalité, comme l'explique l'agente de développement, Lise Turcotte.

« On va faire un circuit comestible. Il va y avoir une petite carte avec les endroits où on peut circuler à Béarn et aller chercher de la nourriture gratuitement », indique-t-elle.

Le mouvement « Les incroyables comestibles » est présent dans plus de 25 pays dans le monde.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Bataille entre un criquet et une guêpe: qui gagnera?





Rabais de la semaine