La Couronne a présenté sa plaidoirie aujourd'hui au Palais de justice de Val-d'Or dans le procès de Ressources Métanor, une compagnie minière accusée de négligence criminelle ayant causé la mort de trois travailleurs à la mine Bachelor, de Desmaraiville, en octobre 2009.

Avec les informations d'Émélie Rivard-Boudreau

Plusieurs articles du Règlement sur la santé et la sécurité au travail dans les mines auraient été violés par Ressources Métanor, selon le procureur aux poursuites criminelles et pénales, Me Marc-André Roy. Dans sa plaidoirie, l'avocat a voulu démontrer que la compagnie minière a manqué à son devoir d'entretien et d'inspection de ses équipements, jusqu'à causer la mort de trois travailleurs.

« La sonde de bas niveau du fond de la mine avait été désactivée manuellement et finalement, personne ne s'en était rendu compte jusqu'au décès des travailleurs, a fait valoir Me Roy. On a aussi voulu démontrer le fait que la décision d'avoir suspendu des inspections qui étaient prévues par le Règlement sur la santé et la sécurité dans les mines pendant près de deux semaines a certainement contribué au décès des travailleurs et qu'on n'avait pas pris de mesures pour pallier aux risques que ça créait. »

Rappelons que le 30 octobre 2009, les mineurs Domenico Bollini, Bruno Goulet et Marc Guay sont morts noyés au 11e niveau du puits de la mine Bachelor de Desmaraiville. Ils descendaient au douzième niveau de la mine, alors que la cage dans laquelle ils se trouvaient a été immergée.

L'avocat de Ressources Metanor, Me Michel Massicotte, présentera sa plaidoirie mardi matin.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine