Retour

Décès de Rolland Prince dans un accident à Val-d'Or : la hausse de la circulation préoccupe le coroner

Le Bureau du coroner vient de rendre son rapport sur l'accident qui a coûté la vie à Rolland Prince le 11 juillet 2015 sur la route 397 à Val-d'Or.

Avec les informations de Sandra Ataman

L'homme a perdu la vie, à l'intersection du Versant des Eskers alors qu'il circulait en motocyclette.

Selon le coroner Me Jean-François Lécuyer, la hausse de la circulation au cours des 5 dernières années dans ce secteur est préoccupante pour la sécurité des usagers.

Le 11 juillet 2015, Rolland Prince circulait sur la route 397 en direction sud. L'accident est survenu lorsque le conducteur dans la voie inverse a effectué un virage vers l'ouest.

Le coroner Jean-François Lécuyer conclut qu'il s'agit d'un décès accidentel. Cependant, la hausse de la circulation dans ce secteur préoccupe le coroner.

Il écrit dans son rapport qu'en juillet de cette année, 134 maisons étaient construites dans Le Versant de l'Esker, un projet domiciliaire.

La Ville de Val-d'Or a aussi autorisé le développement de 74 nouveaux terrains.

Il ajoute qu'on ne peut pas ignorer les autres développements de constructions résidentielles en cours dans le secteur de Val-Senneville qui auront comme effet d'augmenter la circulation sur la route 397.

À la demande de la Ville de Val-d'Or, le ministère des Transports a aménagé cet été une voie de virage à droite, exclusive à l'approche de l'intersection du Versant de l'Esker.

Le coroner recommande à la Ville de Val-d'Or de planifier une nouvelle étude de sécurité et de circulation qui devrait être réalisée quand le nombre de maisons atteindra 175 dans ce secteur.

Ainsi, la Ville pourra vérifier si l'augmentation de la circulation à cette intersection n'engendre pas de risque pour la sécurité des usagers.

Le cas échéant, il faudra corriger la situation afin d'éviter des accidents pouvant causer des dommages et des pertes de vie humaine, conclut le coroner.

Val-d'Or veut impliquer le MTQ dans le dossier

La Ville de Val-d'Or prend au sérieux les recommandations du coroner, notamment celle ayant trait à la planification d'une nouvelle étude de sécurité et de circulation.

Mais selon la mairesse suppléante, Sylvie Hébert, le ministère des Transports du Québec doit s'impliquer dans le dossier.

« On est très au courant de cette situation-là et c'est pour ça qu'il faut s'assurer que quand on va avoir dépassé le nombre de lots à cause de l'augmentation du nombre de terrains, de maisons qui vont se construire, il va falloir revoir l'étude, mentionne Sylvie Hébert. Oui, la Ville a une part de responsabilité, mais le MTQ aussi. C'est de s'assoir ensemble et de voir comment on gère ça. »

Plus d'articles