Retour

Défis sportifs régionaux en 2016 : le hockey et le cyclisme retiennent l'attention

L'Abitibi-Témiscamingue est terre d'accueil d'athlètes de haut niveau, notamment dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), mais certains athlètes provenant de la région s'illustrent ailleurs au Québec et même partout dans le monde. Avec une saison exceptionnelle pour les Foreurs de Val-d'Or et les Huskies de Rouyn-Noranda et la tenue des Jeux olympiques en 2016 le hockey et le cyclisme seront deux sports surveillés pour la prochaine année en Abitibi-Témiscamingue. 

Avec chacun une place au sommet du classement de la LHJMQ, et déjà une place assurée dans les séries éliminatoires, les Foreurs de Val-d'Or et les Huskies seront certainement suivis de près par les amateurs de hockey de l'Abitibi-Témiscamingue et plusieurs analystes.

« C'est une saison exceptionnelle, pour les gens de l'Abitibi, de voir et les Foreurs et les Huskies trôner 1 et 2. Les Foreurs de Val-d'Or, au cours de leurs 30 derniers matchs, ils en ont gagné 28. Les deux seules fois où les Foreurs ont perdu leur match, au cours des trois derniers mois, c'était contre les Huskies de Rouyn-Noranda », fait remarquer Stéphane Leroux, spécialiste du hockey junior au Réseau des sports (RDS).

La lune de miel n'est cependant pas éternelle et dans la deuxième moitié de 2016, soit la saison prochaine, risque d'être moins idyllique pour les Foreurs de Val-d'Or. « On risque de vivre cette période cyclique et de se retrouver plus bas au classement [...] dans le cas des Huskies, je pense qu'on va réussir, malgré tout, l'an prochain, à se maintenir parmi les bonnes équipes de la ligue »  prévoit l'analyste.

 

Des cyclistes à surveiller

La cycliste originaire d'Amos, Karol-Ann Canuel vit une année cruciale dans sa carrière avec la tenue des Jeux olympiques de Rio de Janeiro, au Brésil.

« Je pense que Karol-Ann Canuel est une probablement une des grandes athlètes qui passé par l'Abitibi en cyclisme. La seule qu'elle me rappelle c'est Marie-Claude Audet, qui a fait les Jeux Olympiques en 1984 », a commenté l'analyste en sport cycliste bien connu dans la région, Marc Lemay. 

« Officiellement, je ne suis pas encore sélectionnée pour Rio. Ça va se faire plus autour du mois de juin. Mais l'équipe canadienne me fait vraiment confiance. Je suis déjà allée voir les parcours l'an passé et j'y retourne mois de mars », a révélé Karol-Ann Canuel. 

Marc Lemay a aussi souligné qu'une autre cycliste de haut niveau de la région serait à surveiller. Cindy Montambault, originaire de Val-d'Or, fait, elle, sa marque en vélo de montagne. Il a cependant évoqué que le financement serait un enjeu important pour le développement de sa carrière. 

Plus d'articles