Retour

Demande d'action collective contre Canadian Malartic : les citoyens et leur avocat sont confiants

Les citoyens de Malartic qui ont récemment déposé une demande d'action collective de 70 millions de dollars contre la mine Canadian Malartic ont rencontré leur avocat, Philippe Trudel, pour la première fois lundi soir. Le bruit, la poussière et les vibrations engendrés par la mine sont au coeur de la poursuite. Me Trudel, qui possède une vaste expérience en actions collectives, s'est montré très confiant d'obtenir gain de cause contre la plus grande mine à ciel ouvert en milieu habité au pays.

Un reportage de Jean-Marc Belzile

La confiance règne

Les citoyens du quartier sud de Malartic sont soulagés. Pour la première fois, il ont l'impression de ne plus se battre seuls contre la mine Canadian Malartic. Leur avocat, Philippe Trudel, affirme que l'impact négatif de la mine ne fait aucun doute. « Depuis 2011, on parle d'environ 4000 dépassements des normes qui sont imposées. On parle d'innombrables avis d'infractions émis par le ministère de l'Environnement. C'est clair que la minière opère sans se soucier des conséquences et des nuisances qu'elle génère », estime-t-il.

Une injonction contre Canadian Malartic

Philippe Trudel a aussi l'intention de déposer une injonction contre la minière. Il affirme que ce sera fait la semaine prochaine. « Dans un premier temps, on va demander qu'elle respecte les limites au niveau du bruit pendant la période nocturne et également on va demander qu'elle respecte le certificat d'autorisation concernant la capacité d'extraction », dit-il.

Les citoyens soulagés

Les citoyens présents à la réunion ont bon espoir d'obtenir gain de cause. « Je pense qu'on a maintenant une chance, un petit peu à la David et Goliath, on semble avoir plus de support », a mentionné ce citoyen rencontré sur place. « J'ai trouvé que les avocats nous ont très bien expliqué c'était quoi le recours collectif, ce que ça nous apportait [pour pouvoir] prendre la décision de poursuivre dans cette voie », a expliqué cet autre.

Canadian Malartic demeure coite

La mine Canadian Malartic a fait savoir, par voie de communiqué, qu'elle avait l'intention de se défendre contre cette action collective, mais qu'elle n'émettra aucun autre commentaire.

Phillippe Trudel affirme avoir offert à la mine de faire un règlement à l'amiable supervisé par un juge de la Cour supérieure, mais que la minière aurait refusé.

Un avocat expérimenté

Me Philippe Trudel travaille pour la firme Trudel, Johnston & Lespérance. C'est cette même firme qui travaille depuis 17 ans sur l'action collective contre 3 géants du tabac. Dans un jugement historique, le juge de la Cour supérieure Brian Riordan a condamné Imperial Tobacco, Rothmans Benson & Hedges ainsi que JTI-Macdonald à payer 15 milliards en dommages punitifs et moraux à des fumeurs et ex-fumeurs malades. Le dossier est maintenant devant la Cour suprême.

La suite des choses

L'avocat ne sera payé qu'en cas de victoire. Le tarif sera basé sur le nombre d'années qu'il travaillera au dossier. Une prochaine rencontre des citoyens aura lieu lundi prochain. Le processus pourrait d'action collective pourrait être très long. La demande doit d'abord être reçue par un juge avant d'aller plus loin, si c'est le cas, les procédures judiciaires débuteront par la suite au Palais de justice de Val-d'Or.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine