Retour

Démissions de psychiatres : le CISSS-AT mis en demeure par la Fédération des médecins spécialistes du Québec

La Fédération des médecins spécialistes du Québec met en demeure le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue (CISSS-AT).

Avec les informations de Claude Bouchard

Au début du mois de septembre, le chef du département régional de psychiatrie dénoncait la décision du CISSS-AT de limiter la transcription médicale pour les médecins spécialistes. En raison de cette décision, deux des quatres pédopsychiatres de la région ont démissionné.

La Fédération des médecins spécialistes avait également décrié cette situation. Sa présidente avait même évoqué la possibilité d'entamer des procédures judiciaires contre le CISSS de l'Abitibi-Témiscamingue. C'est maintenant chose faite.

« C'est un service essentiel au bon soin et suivi des patients surtout face à l'utilisation de ces rapports, qui sont envoyés aux médecins de famille et à différents autres consultants et si le Centre continue de juger que c'est un service supperflus et qui ne doit pas être disponible pour les médecins qui sont sur place ou pour les médecins itinérants qui vont faire de la consultation en région, nous allons envoyer une mise en demeure à l'établissement », expliquait Diane Francoeur le 6 septembre dernier.

La mise en demeure a été envoyée le 22 septembre 2017. Le CISSS-AT confirme qu'il a bien reçu le document. Il s'abstient de commenter puisqu'il s'agit de procédures légales.

Plus d'articles

Commentaires