Retour

Dénombrement canadien des sans-abris : aucune ville québécoise ne sera sondée

Le gouvernement fédéral va effectuer prochainement un dénombrement pancanadien des sans-abris afin de mettre en place les ressources nécessaires. Toutefois aucune municipalité québécoise ne figure dans la liste des 30 collectivités qui seront sondées.

Avec les informations d'Angie Landry

C'est le cas de la ville de Val-d'Or, point central des personnes en situation d'itinérance dans la région. L'intervenant au Réseau solidarité itinérance du Québec (RSIQ), Mathieu Frappier, se dit inquiet de la méthodologie employée. Il estime qu'un dénombrement à lui seul ne permet pas de cibler de façon globale les enjeux de l'itinérance.

« C'est un outil parmi d'autres, donc on n'est pas contre, mais il faut définitivement coupler les données qu'on va chercher par [le dénombrement] avec d'autres informations, notamment ce qui provient des groupes de base : ceux qui travaillent directement dans la rue avec les gens ou dans d'autres milieux aussi, des milieux moins typiques de l'itinérance qui ont eux aussi des informations tant qualitatives que quantitatives à nous fournir et qui doivent être corroborées entre les deux sources pour établir comment on va répartir les ressources », explique M. Frappier.

De son côté, le maire de Val-d'Or, Pierre Corbeil, ne croit pas que le processus soit indispensable. Selon lui le travail fait par la Concertation créée pour venir en aide aux itinérants à Val-d'Or permet des avancées sans attendre la venue des ressources. Le professeur en sciences du développement social et humain de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Saïd Bergheul, apporte quant à lui certaines nuances.

« C'est que vous avez une forme d'itinérance cachée, et vous avez à Val-d'Or, une forme d'itinérance visible autochtone. Moi, je reste un petit peu critique par rapport à la démarche. Moi je me pose la question en tant que chercheur : ces enquêtes-là peuvent mesurer ce qu'on appelle l'itinérance visible et chronique, mais est-ce qu'elle peut toucher aussi l'itinérance qui n'est pas visible et qui est cachée? », s'interroge M. Bergheul.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine