Retour

Départ de l'expédition Jeunes Karibus demain : près de 100 km en ski de fond dans la toundra

Au Nunavik, plus d'une trentaine de jeunes âgés de 10 à 16 ans s'apprêtent à participer au Projet Jeunes Karibus. Dès jeudi, ils amorceront un périple d'environ 90 km, en 4 jours, en ski de fond. Cette expédition développe la persévérance et les saines habitudes de vie, et permet aussi aux participants de se réapproprier leur territoire.

Les 33 participants sont originaires de Kuujjuaq, Kangirsuk, Tasiujaq et Kuujjuarapik. Ils seront accompagnés d'une vingtaine d'accompagnateurs et de guides.

À quelques heures du départ, Marie-Anne Perron, participante, croit que tout est prêt pour le départ. « Je pense qu'avec tout l'équipement qu'on a, on va être corrects, dit-elle. On est pas mal habitués à camper dans des tentes, nous, les Inuits. On a fait beaucoup de fins de semaine en camping aussi pour nous préparer au froid. C'est sûr que durant l'expédition, ça va être complètement différent parce que ça va être quatre jours et pas juste une nuit. »

Cette expédition est inspirée du Projet Karibu, dont faisait partie l'Abitibien Jacob Racine. Ce dernier et trois comparses aventuriers ont parcouru en ski de fond les 2000 km qui séparent Montréal et Kuujjuaq.

Inspirée par les ces athlètes, Marie-Anne Perron a pris son entraînement au sérieux. « Je me suis entraînée durant l'été. J'ai tiré un pneu, comme Bruno-Pierre [du Projet Karibu], comme il s'est entraîné pour son expédition Montréal-Kuujjuaq », mentionne-t-elle.

Cet entraînement rigoureux a porté ses fruits chez Mme Perron. « Je vois en moi une amélioration physiquement. Et aussi tout le reste de notre équipe. Au début de la saison, en ski, on n'était pas vites du tout, maintenant on est comme une fusée... c'est fou! » s'étonne-t-elle.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine