Retour

Des champignons aux propriétés anticancéreuses à Chibougamau?

Des champignons du Nord-du-Québec vont être étudiés pour leurs propriétés anticancéreuses et anti-inflammatoires.

D’après une entrevue d’Annie-Claude LuneauQuébec a accordé mardi une aide financière de 250 000$ à l'organisme FaunENord, basé à Chibougamau, pour la réalisation d'un projet de mise en valeur des polypores, une famille de champignons de la forêt boréale aux propriétés pharmaceutiques prometteuses.

Le projet vise à étudier l'activité biologique et les compositions chimiques de cinq espèces de polypores, à faire leur inventaire et à évaluer leur potentiel de culture en laboratoire.Le projet est réalisé en partenariat avec le Laboratoire d'analyse et de séparation des essences végétales de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).Le chercheur Jean Legault explique que le projet est particulièrement prometteur, puisque les travaux menés jusqu'à maintenant ont permis de déceler « une activité anticancéreuse hors-norme ».

La directrice générale de FaunENord, Mireille Gravel, explique pour sa part qu’il est important de faire l'inventaire de ces champignons.

« Notamment pour savoir où se trouvent ces champignons, pour savoir s’il y a un potentiel commercial de récolte de façon durable. Évidemment, on ne veut pas non plus mettre trop de pression sur la ressource », soutient-elle.Le coût total du projet est évalué à plus de 488 000 $.

Plus d'articles

Commentaires