Deux fermiers du Témiscamingue cultivent depuis deux ans la caméline, qui sert à produire de l'huile. L'idée d'amener cette plante originaire d'Europe jusqu'au Témiscamingue est née d'un partenariat avec l'entreprise Oliméga de St-Édouard.

Le cultivateur Danik Sarrazin affirme que l'huile issue de la caméline, très riche en Oméga 3, peut être utilisée pour la cuisson ou pour les salades entre autres. 

L'engouement grandissant pour cette huile au Québec a amené Danik Sarrazin et Marie-Christine Robert, qui gèrent deux fermes, à multiplier la surface cultivée, passant de 20 à 140 acres.

Danik Sarrazin croit que la culture de la caméline à de l'avenir au Québec, puisque la plante s'acclimate facilement aux températures froides.

Dans une entrevue à l'émission Région zéro 8, il mentionne que pour ces débuts, l'huile est surtout disponible dans des points de vente au Témiscamingue.

Il veut élargir son marché pour toucher également l'Abitibi.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?