Une simulation de combats médiévaux avait lieu samedi à Macamic. Pour l'occasion, une quarantaine de curieux étaient venus voir quelques passionnés s'affronter avec des épées faites de mousse.

Un texte de Guillaume Rivest

Il s'agissait de l'une des nombreuses activités organisées dans le cadre du 100e anniversaire de la ville de Macamic.

Passionné par l'époque médiévale, Karl Grenier a approché l'organisation du 100e afin de tenir cette démonstration.

Pour lui, il s'agit d'une façon de décrocher du quotidien.

« Le plaisir, c'est de sortir de notre monde. On a chacun notre travail [qui dure] 40 à 50 heures par semaine. On arrive dans le bois, on n'a plus rien. On sort complètement de notre tête. On s'imagine des monstres, on s'imagine des loups-garous », dit-il.

Joanne Beaudoin s'est déplacée avec sa famille pour assister aux combats.

Elle dit qu'elle était intriguée par l'événement.

Le président du comité organisateur du 100e anniversaire de Macamic, Gilles Parents, est satisfait jusqu'à maintenant du nombre de participants aux activités entourant cet anniversaire.

« On sentait que les gens avaient hâte de participer aux activités et qu'ils étaient intéressés. Jusqu'à maintenant, dans toutes les activités que nous avons [organisés], il y a toujours eu une belle participation », explique-t-il.

Jusqu'au 22 juillet, de nombreuses autres activités sont prévues comme un spectacle à l'intérieur du pont couvert de la 1re Avenue Est, une parade nocturne de bateaux sur la rivière Loïs ou encore le souper retrouvailles où plus de 1300 personnes sont attendues.

Plus d'articles

Commentaires