Retour

Des constats d'infraction pour les fumeurs sur les terrains du CISSS-AT

Des constats d'infraction seront dorénavant émis aux fumeurs qui contreviennent à la Loi concernant la lutte contre le tabagisme sur les terrains des établissements du Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue (CISSS-AT).

Avec les informations de Marc-Olivier Thibault

Les usagers, les visiteurs comme le personnel de santé devront donc fumer ou vapoter à au moins neuf mètres de toute porte, fenêtre ou prise d'air extérieure d'un CHSLD, d'un CLSC, d'un hôpital ou autre centre de réadaptation.

Dix inspecteurs ont été formés dans la région pour mettre la loi en application sur les 67 installations du CISSS-AT.

« Des inspecteurs locaux ont été formés, ce sont ces inspecteurs-là, environ une dizaine en région, dans toutes les MRC, qui vont faire appliquer la loi. Il y a des agents de sécurité et aussi des gestionnaires à travers ça », explique le coordonnateur régional des services auxilliaires de l'organisation, Marc Lemay.

Même chose pour les vapoteurs

Il ajoute que les vapoteurs sont soumis à la même réglementation.

Les contrevenants s'exposent à des amendes pouvant varier de 250 à 750 $.

En cas de récidive, cette amende peut grimper jusqu'à 1500 $, explique Marc Lemay.

« C'est le même principe que les agents de la paix, c'est la même chose, le même pouvoir. En fait, on a le pouvoir d'émettre un constat d'infraction au même titre qu'un agent de la paix. C'est envoyé au ministère et c'est le ministère après ça, s'il y a eu récidive, qui va émettre le constat d'infraction », précise-t-il.

Mentionnons finalement qu'à compter du 1er janvier 2019, l'usage du tabac et de la cigarette électronique sera complètement défendu sur l'ensemble des terrains extérieurs du CISSS-AT.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les régimes: 10 mythes tenaces