Retour

Des élèves du Prélude contraints de changer d'école à quelques jours de la rentrée

Six des étudiants inscrits à l'école primaire Le Prélude de Rouyn-Noranda pour la rentrée scolaire de cette année doivent être transférés temporairement à l'École Notre-Dame-de-Grâce, faute de place.

Les dirigeants de la Commission scolaire de Rouyn-Noranda expliquent que c'est en raison d'une augmentation imprévisible du nombre d'élèves inscrit à l'école Le Prélude qu'ils doivent prendre cette décision. « Étant donné qu'il y a trop d'élèves pour le nombre de places disponibles à l'École Le Prélude, on a été obligés de changer des élèves d'école, explique la directrice des services éducatifs à la Commission scolaire de Rouyn-Noranda, Anne-Frédérique Karsenti. C'est sûr que ce n'est pas une décision facile, mais elle est nécessaire pour la sécurité des élèves et pour respecter les conventions collectives. »

Pour l'instant, six enfants sont concernés par cette décision, mais d'autres pourraient s'ajouter. « Tout nouvel élève qui va arriver dans le quartier devra automatiquement être transféré à Notre-Dame-de-Grâce parce qu'il n'y a plus de places disponibles à l'école Le Prélude », poursuit Anne-Frédérique Karsenti, ajoutant que l'École Le Prélude, avec son programme d'anglais intensif en sixième année et l'exemption de devoirs et de leçons pourrait être victime de son succès, mais que c'est surtout le développement de nouvelles rues dans le quartier qui explique le débordement.

Décision sur une base volontaire

La Commission scolaire dit comprendre que le changement d'école peut amener son lot d'insatisfaction de la part des élèves et des parents. Cette décision en est toutefois une de dernier recours, disent les responsables.

« On a eu des parents qui ont été volontaires, donc qui ont accepté de transférer d'école, et d'autres qui étaient en train de réfléchir, donc qui réfléchissaient à s'ils allaient transférer ou s'ils préféraient rester, donc on part toujours sur une base volontaire, poursuit la directrice des services éducatifs. Après, si jamais on n'a plus assez de personnes, on fait le choix selon les critères de la politique de la Commission scolaire, c'est-à-dire qu'on va être obligés de transférer quand même des élèves même si les parents n'étaient pas volontaires. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête de neige au Colorado rend la conduite difficile





Rabais de la semaine