Retour

Des élus de la région craignent pour le développement des petites municipalités

Les maires et les MRC des régions rurales s'inquiètent des nouvelles orientations d'aménagement du territoire de Québec. Ces modifications encouragent la densification et le développement des pôles urbains.

D’après une entrevue de David Chabot, à Des matins en or

Le président de la Fédération québécoise des municipalités, Richard Lehoux, déplore que cette densification se fasse au détriment des petites municipalités.

Il estime que ces dernières subissent les contrecoups des politiques provinciales.« On n'est pas contre la densification, au contraire. [Mais] de là à ce qu'on puisse empêcher les plus petites municipalités autour d'une ville de se développer, en ciblant que l'on doit, en fin de compte, combler les espaces qu'il y a dans les villes centres avant d'aller à l'extérieur… », s'inquiète M. Lehoux.

Réalités régionales incomprisesAu Témiscamingue, le préfet croit que ces orientations sont en contradiction avec les spécificités de chaque MRC.Arnaud Warolin parle d'un manque de vision et d'une incompréhension de ce que sont les régions.« On veut faire partout la même chose, la même chose à Laval qu’à Moffet ou à Mont-Brun. Et ça, ça ne marche pas. C’est une mauvaise lecture de la situation et on ne peut pas densifier, mettre des tours, par exemple, à Moffet. Il y a des lacs, des terres agricoles, des paysages. Il y a des gens qui les habitent, donc il faut absolument répondre aux aspirations des gens », estime M. Warolin.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine