Retour

Des espèces envahissantes sous surveillance en Abitibi-Témiscamingue

Des espèces terrestres ou aquatiques menacent la grande région de l'Abitibi-Témiscamingue. Certaines plantes sont déjà présentes dans la région et d'autres sont redoutées, mais dans les deux cas, le Conseil régional de l'environnement de l'Abitibi-Témiscamingue (CREAT) lance un appel à la vigilance.

Un texte de Lise Millette

Les changements climatiques favorisent l'arrivée de nouvelles espèces vers le nord. Pour certaines, une fois implantées, il n'y a rien à faire. Il faut donc faire beaucoup de sensibilisation puisque le principal vecteur de propagation c'est l'humain. Nous avons donc un rôle à jouer , explique Bianca Bédard, chargée de projet au CREAT.

Parmi les espèces déjà implantées, le panais sauvage, qui avait fait l'objet d'une opération d'éradication l'été dernier au parc d'Aiguebelle, constitue une des menaces.

Une petite fleur jaune, qui a l'air de rien, mais dont le contact peut causer de grosses ampoules et des brûlures au premier degré. On en a dans le secteur de Val-d'Or, Taschereau, Notre-Dame-du-Nord , souligne Mme Bédard.

Des espèces aquatiques envahissantes

Le myriophylle à épi, une plante aquatique vivace, et le cladocère épineux, un petit crustacé, sont deux espèces qui peuvent se propager rapidement et se reproduire pour coloniser un vaste plan d'eau.

Pour éviter la multiplication et l'implantation de ces espèces, le CREAT exhorte les plaisanciers à bien nettoyer leurs équipements et leurs embarcations.

Pas seulement nettoyer rapidement l'embarcation, mais aussi la remorque. Si la glacière a été en présence de l'eau, il faut la nettoyer aussi. Même chose pour les bottes, les viviers, les cannes à pêche. Il y a des stations de lavage de plus en plus qui se mettent en place ou un petit coup de laveuse à pression à la maison, ou encore l'exposition de tout le matériel à cinq jours de gros soleil, insiste Mme Bédard.

Ce nettoyage est nécessaire à chaque sortie et surtout chaque fois qu'une sortie en embarcation ou avec des équipements est prévue sur un plan d'eau différent, afin d'éviter toute contamination potentielle.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Trop mignons ces animaux qui font dodo





Rabais de la semaine