Retour

Des jeunes bravent la pluie et le froid pour s'initier à la voile

Un groupe de jeunes du camp de jour de la Ville d'Amos passent leur semaine à la plage municipale où ils sont initiés à la voile. La Fédération de voile du Québec est de passage dans la région pour initier les jeunes à la pratique de ce sport.

Avec les informations de Marc-Olivier Thibault

Après l'apprentissage des notions théoriques, la dizaine de participants embarquent sur les eaux du lac Beauchamp.Une des participantes, Mylène Legault-Gagnon, se ravit d’avoir appris à diriger elle-même son voilier, une première expérience à bord de l'embarcation.« Dans le fond il y a toujours deux personnes assises dans le bateau. Il y a une personne qui dirige l'arrière et y a une personne qui dirige la corde pour diriger la voile selon le vent et les conditions », raconte-t-elle.L'Abitibi-Témiscamingue, endroit idéal pour la voileL'instructeur à la Fédération de voile du Québec, Aldric Mathieu, est fier de ses apprentis qui ont été initiés au sport sous la pluie et par un temps froid.

« La voile c'est un sport qui est vraiment génial pour ça, c'est d'apprendre à découvrir son environnement : comment gérer le vent, comment gérer des marées. Les enfants sont super, ils ont tous réussi on leur a mis un parcours entre deux bouées qui étaient assez distantes. Allez de l'une à l'autre, à avancer, à tourner », souligne-t-il.La Fédération de voile du Québec tente de développer le sport en Abitibi-Témiscamingue.

C'est pourquoi elle passe la semaine complète à Amos, explique l'agente de communication de la Fédération, Florence Lastreto.« Notre but à la fédération c'est vraiment de développer la voile dans tout le Québec. Et on s'est dit pourquoi pas l'Abitibi : y a des lacs, y parait qu'y a des beaux plans d'eau. Donc on est venu », se réjouit-elle.Il n'existe pour l'instant aucune association de voile en Abitibi-Témiscamingue.

Plus d'articles

Commentaires