Retour

Des municipalités de l'Abitibi se réjouissent de la diminution de leur fardeau fiscal

Des municipalités de l'Abitibi se réjouissent du nouveau plan d'action pour diminuer le fardeau administratif des municipalités. Désormais, elles n'auront plus à faire d'appels d'offres pour des projets de moins de 100 000 $ au lieu de 25 000 $.

Le ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, Martin Coiteux, a dévoilé hier ce nouveau plan d'action pour diminuer le fardeau administratif des municipalités.

Ce plan comporte plusieurs mesures pour permettre aux villes de gagner du temps et de l'argent. Les nombreuses redditions de comptes que demandait le gouvernement seront maintenant réduites à l'essentiel.

Le maire d'Amos, Sébastien D'Astous, croit que les villes auront davantage de souplesse. « Quand les demandes des différents ministères arrivent et qu'on est obligés de les faire, c'est très contraignant. On va pouvoir travailler, entre autres, sur nos propres indicateurs de performance, plutôt que de travailler sur les indicateurs de performance que le ministère souhaitait obtenir, qui, pour nous, ne faisaient pas de sens et qui n'étaient pas très utilisables. »

Le maire de La Sarre, Normand Houde, croit aussi qu'il s'agit d'une bonne nouvelle pour les petites municipalités. « On n'a pas d'argent à gaspiller dans ces redditions de comptes là, et je pense que le gouvernement va nous aider et l'argent va aller à la bonne place, aux citoyens et citoyennes. »

Le plan d'action comporte plusieurs autres mesures qui seront présentées dans les prochains jours, lors des Assises de l'Union des municipalités du Québec (UMQ). 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine