Retour

Des producteurs bovins du Québec et de l'Ontario unis pour innover

Des acteurs de l'industrie bovine du Québec et de l'Ontario sont actuellement réunis pour partager leurs réalités. Environ 200 participants prennent part au premier Symposium sur la production bovine Québec-Ontario, à Rouyn-Noranda.

Un reportage de Jocelyn Corbeil

Le Symposium est une initiative conjointe de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue et des ministères de l'Agriculture des deux provinces.

Des producteurs bovins du Québec et de l'Ontario sont rassemblés pour tenter d'améliorer leur production.

Visites de fermes

Les participants ont visité trois fermes bovines, soit à New Liskeard en Ontario ainsi à Rémigny et Rouyn-Noranda, au Québec. Une occasion pour eux de briser l'isolement.

« On peut regarder entre chaque producteur si c'est mieux de faire ça que ça et de même, on avance dans notre production et ça fait aussi du social veux, veux pas », témoigne Maxime Gauthier, producteur bovin du Témiscamingue.

Pour sa part, le producteur bovin de l'Outaouais, Réal Carrier, a remarqué des façons de faire différentes des siennes lors de ces visites.

« Comment ils fonctionnent eux autres en termes d'abris pour les animaux, alimentation, la quantité de fourrage. C'est de voir les animaux, quelles races surtout qu'ils ont, et qu'est-ce qu'ils préfèrent. C'est toutes sortes d'idées », affirme-t-il.

Le nord avantagé?

La majorité des fermes du nord du Québec et de l'Ontario se spécialisent en production bovine.

Le faible coût des terres dans le nord, par rapport au sud du Québec et de l'Ontario, pourrait également aider à attirer de nouveaux producteurs bovins.

Plus d'articles

Vidéo du jour


10 faits que vous ignoriez sur les rêves





Rabais de la semaine