Retour

Des services d'accès à la justice au Centre d'amitié autochtone de Val-d'Or

Un coordonnateur des services d'accès à la justice sera embauché au Centre d'amitié autochtone de Val-d'Or.

La création de ce poste s'inscrit dans les mesures déployées par le gouvernement du Québec, dans la foulée de la crise de Val-d'Or cet automne, alors que des femmes autochtones avaient allégué avoir été victimes d'abus de pouvoir et d'abus sexuels de la part de policiers de la Sûreté du Québec de Val-d'Or. 

« C'est une demande que le centre a formulée dans la série de mesures d'urgence qu'on a fait part au gouvernement du Québec. C'est en lien avec ça et ça va nous permettre de faire de l'accompagnement, de l'information et aussi d'arrimer avec les autres services qui existent à Val-d'Or en matière de justice », a commenté la directrice générale du Centre d'amitié autochtone, Édith Cloutier.

Le gouvernement du Québec avait annoncé des mesures qui totalisent plus de 6 millions de dollars pour améliorer les conditions de vie des femmes autochtones.

L'objectif du coordonnateur sera de guider les autochtones à travers le système judiciaire et les autres services disponibles à Val-d'Or.

Plus d'articles