Retour

Des syndicats du secteur de la santé préoccupés par les effets de la réforme Barrette

La Loi 10 qui a modifié l'organisation et la gouvernance du réseau de la santé affecte les conditions de travail du personnel de la santé. C'est ce qu'ont dénoncé cet après-midi la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS) et le Conseil central de l'Abitibi-Témiscamingue-Nord-du-Québec (CCATNQ), tous deux affiliés à la Centrale des syndicats nationaux (CSN).

Ce constat ressortirait d'une consultation effectuée en mars auprès du personnel de bureau et des techniciens et professionnels de l'administration. La vice-présidente régionale de la FSSS en Abitibi-Témiscamingue-Nord-du-Québec, Annick Trottier, explique qu'une pétition est actuellement en circulation pour demander un moratoire sur le gel d'affichage au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Abitibi-Témiscamingue.

« Si on abolit un poste, on devrait le réafficher, parce qu'il n'y a pas moins de travail. Le fait d'abolir un poste à La Sarre, l'employeur va dire, on l'a réaffiché, mais ils l'ont réaffiché à Val-d'Or, illustre Annick Trottier. Ça fait que la personne est quand même sécuritaire, elle n'a pas été remplacée dans son service à elle. C'est un peu l'impact [dont on] s'est rendus compte. Dans les prochaines semaines, on a quand même un plan serré qu'on va mettre de l'avant et qu'on suivre le déroulement de tout ça. »

Le président directeur général du Centre intégré de santé et de service sociaux, Jacques Boissonneault, n'était pas disponible pour commenter cet après-midi.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine