Retour

Des travailleurs de Forage Orbit Garant s'inquiètent pour leur santé et leur sécurité

Des employés et ex-employés de la compagnie de forage Orbit Garant ont confié à Radio-Canada que les blessés étaient nombreux et fréquents dans cette entreprise. Le manque de formation en santé et sécurité, notamment pour le métier d'aide-foreur, fait partie des reproches formulés par les employés. La CNESST est aussi préoccupée par d'autres pratiques de l'entreprise.

Un reportage d'Émélie Rivard-Boudreau

Gilles Boies est homme de service pour Orbit Garant depuis juin.

En août, il se fait assigner comme aide-foreur au Nunavik et se blesse à l'épaule et au coude. « J'avais déjà expliqué que je n'avais pas de formation là-dedans et au niveau des procédures de santé et sécurité », affirme-t-il.

Tony Gros-Louis-Lachance a été homme de service pour Orbit Garant pendant deux mois et s'est blessé au bras pendant cette période, en transportant du bois anormalement lourd, selon lui.

Comme Gilles Boies, il affirme avoir soulevé ses inquiétudes à l'entreprise.

« Je pense qu'il y a un manque d'évaluation sur le terrain. On fait mention, on recommande, mais souvent, il y a des choses qui passent avant ça. La production d'abord, et la sécurité en deuxième », avance le travailleur.

Des pratiques illégales, selon la CNESST

D'autres travailleurs ont affirmé, sous le couvert de l'anonymat, s'être fait payer des traitements de physiothérapie, sans qu'ils soient déclarés à la CNESST.

Il s'agit d'une pratique illégale, selon le responsable des communications pour la CNESST, Yvon Grégoire.

Orbit Garant réagit

Orbit Garant réfute ces allégations de remboursement illégal.

Le responsable de la santé et sécurité, Sylvain Drolet, affirme par ailleurs former ses aide-foreurs et travailler à l'amélioration des équipements.

« Le métier d'aide-foreur, c'est une tâche qui est quand même facilement atteignable par 90 % de la société, donc je ne vois pas le problème côté formation, dit-il. Si le foreur ou le contremaître s'aperçoit que la personne n'est pas apte ou ne se sent pas apte à faire la tâche, elle va être réaffectée à faire sa tâche normale, comme homme de service. »

Il fait savoir que l'entreprise travaille à faciliter la tâche des aide-foreurs. « On est en train de développer, en recherche et développement en ce moment même, un manipulateur à tiges de forage qui va rentrer sur le côté de la foreuse, pour après ça, limiter de soulever les tiges de forage à partir du sol, puis, le mettre sur la foreuse », nomme-t-il en exemple.

Une plainte sur le manque de formation adéquate a été déposée à la CNESST contre Orbit Garant. L'analyse du dossier est toujours en cours.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le secret derrière les trop longues douches de ce jeune homme...





Rabais de la semaine