Retour

Desjardins s'installe sur le campus de Val-d'Or de l'UQAT

Le Mouvement Desjardins s'installe dans le campus de l'UQAT à Val-d'Or. Des représentants iront conseiller les étudiants une fois par mois en matière de finances. L'institution financière ainsi que l'Université se défendent de vouloir faciliter l'endettement. Ils affirment plutôt vouloir éduquer les jeunes à de saines habitudes financières.

Avec les informations de Sandra Ataman

Entre deux cours à l'Université, Andréanne Brouard est interpellée par des représentants de Desjardins. « Si vous avez besoin d'un produit, on prend vos coordonnées », lui offre-t-on.

C'est un retour aux études pour cette mère de deux enfants. « C'est un nouveau départ, j'ai laissé mon emploi et ma situation de vie très confortable. Oui, ça demande des sacrifices et ça va de soi qu'il va y avoir un endettement avec ça », dit-elle.

Le directeur du campus, Vincent Rousson, affirme que l'objectif de l'Université est de faire de l'éducation financière. « L'objectif derrière ça, explique-t-il, ce n'est pas de proposer une carte de crédit ou une marge de crédit d'une institution financière. Ce que Desjardins vient faire, c'est de l'éducation financière une fois par mois. Si les étudiants souhaitent obtenir une carte de crédit, ils pourront faire la demande à Desjardins, mais ils peuvent la faire à n'importe quelle autre institution financière. Donc, c'est vraiment sur l'éducation financière que nous sommes associés avec les caisses Desjardins. »

L'Union des consommateurs s'oppose à ce genre de pratique, mentionne de son côté le responsable des communications, Philippe Viel. « Ce sont des proies très payantes pour les institutions qui sont présentes dans ce type d'activités de promotions pour s'acquérir de nouvelles clientèles, on dénonce fortement ce genre de pratique », dit-il.

Par cette initiative, Desjardins dit plutôt vouloir mettre en garde les jeunes contre l'endettement. « Nous, ce qu'on veut leur mentionner, c'est comment bien gérer leur crédit, comment avoir de bonnes habitudes d'épargne, tout au long de leur vie », rappelle la conseillère en relation avec le milieu, Véronique Fortier.

Un espace similaire a été inauguré au campus de Rouyn-Noranda en janvier dernier.

Plus d'articles

Commentaires