Retour

Deux accidents en 48 h dans des mines en Abitibi-Témiscamingue : la CNESST enquête

Les enquêteurs de la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST) ont été dépêchés sur deux accidents dans les mines de la région cette fin de semaine.

Samedi, Roméo Girard, 53 ans, de Malartic est mort à la mine Kiena à Val-d'Or.

Le groupe minier Cmac-Thyssen fait des travaux de développement dans la mine qui appartient à Wesdome.

L'homme commençait son quart de travail comme l'explique le directeur des ressources humaines et de la santé sécurité chez Cmac-Thyssen, Guy Tremblay.

« C'est un de nos travailleurs qui accédait à sa place de travail par la rampe. Il a été retrouvé dans une section de la rampe qui descendait, où est-ce que le travailleur a été retrouvé encore dans son camion immobilisé et son camion avait percuté une paroi rocheuse dans une section linéaire. On est en enquête là-dessus pour savoir ce qui s'est passé, parce que le travailleur a été retrouvé inconscient », explique M. Tremblay.

Le responsable des communications et des relations publiques à la CNESST, Yvon Grégoire, explique qu'une enquête est en cours.

« Nous, on a deux enquêteurs qui se sont rendus sur place afin d'ouvrir une enquête. Ils vont poursuivre leur présence aujourd'hui et les prochains jours pour déterminer les circonstances de l'événement. Quant au décès du travailleur, évidemment, le coroner a demandé une autopsie qui sera faite par le médecin légiste. Évidemment, on va attendre les conclusions pour déterminer les causes du décès », soutient M. Grégoire.

Trois travailleurs ont aussi été blessés à la mine Westwood d'Iamgold dimanche.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine