Retour

Deux artistes de l'Abitibi-Témiscamingue vont créer au milieu d'un stationnement à Sudbury

Deux artistes en art visuel de l'Abitibi-Témiscamingue, Marc-Olivier Hamelin et Pier-Antoine Lacombe, participent à la 5e édition de la Foire d'art alternatif de Sudbury (FAAS) organisée par la Galerie du Nouvel-Ontario. 

Avec les informations de Josée Hardy-Paré

Tous les deux ans, depuis 2008, la Foire d'art alternatif de Sudbury occupe et transforme un espace public au centre-ville de Sudbury.  Les artistes ont le défi de réaliser une oeuvre dans un espace, un contexte qui leur est imposé.

Cette année, on confine les artistes dans un abri construit avec des matériaux de construction au milieu du stationnement d'un centre commercial.

Collaboration entre la FAAS et L'Écart, lieu d'art actuel

La sélection d'artistes pour la FAAS s'est faite par appel de dossiers.  L'aide offerte aux artistes par L'Écart se traduit par le paiement de cachets et des frais de déplacement.

L'adjointe à la coordination artistique à l'Écart, Sylvie Crépeault, affirme que le centre d'artistes a voulu encourager Marc-Olivier Hamelin et Pier-Antoine Lacombe.

Pour leur part, les deux artistes sont très heureux de participer pour la première fois à la Foire d'art alternatif de Sudbury.

Puisque les abris sont en plein stationnement public, les gens peuvent assister à la création des oeuvres.  Il s'agit donc d'un lieu de partage où les artistes peuvent rencontrer le public.

Par ailleurs, les deux artistes affirment avoir été inspirés par un événement du quotidien. 

L'événement se déroule jusqu'à samedi à Sudbury et regroupe plusieurs artistes d'un peu partout à travers le pays.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine