Retour

Deux fromagers de l'Abitibi-Témiscamingue se distinguent à la Sélection Caseus 2017

Cette semaine, deux fromagers de la région se sont distingués à la Sélection Caseus 2017 qui récompense les meilleurs fromages du Québec.

La fromagerie La vache à Maillotte de La Sarre a décroché un prix Caseus avec son fromage Le bâtisseur.

C'est le 6e prix Caseus que remporte la fromagerie La vache à Maillotte en 20 ans d'existence.

Le fromage Le bâtisseur se distingue parmi 226 fromages de 55 entreprises québécoises.

La fromagerie a travaillé pendant deux ans pour arriver à ce produit qui a été dévoilé pour les célébrations des 100 ans de La Sarre.

Le directeur d'usine Jacquelin Sévigny revient sur le processus de production du fromage.

« On a une production qui se fait sur à peu près un quart de travail de 5 à 6 heures. [Puis] vient le moment de l'affinage [...] qui va donner le résultat final. Nous, c'est une croûte naturelle [...] On vient juste mettre les ferments, taper dessus, les retourner et les soigner durant cette période de quatre mois », explique-t-il.

Une telle récompense donne une plus grande visibilité à l'entreprise et à ses produits en région et partout en province, explique la directrice des finances de la fromagerie La vache à Maillotte, Mélissa Roy.

« On profite de la visibilité que ça nous apporte. On ne se le cachera pas, [en] Abitibi-Témiscamingue on est éloignés des grands centres, on vit des contraintes que les grands centres ne vivent pas avec les distances. C'est la visibilité, la reconnaissance aussi [...] des autres fromagers au Québec. Pour l'avoir vécu avec l'Allegretto au niveau des ventes, ça aide beaucoup », dit-elle.

Un premier prix Caseus pour Le fromage au village

La fromagerie Le fromage au village de Lorrainville a décroché son premier prix Caseus à la Sélection Caseus 2017.

Le prix a été remporté avec son fromage Fleur d'ail produit au lait pasteurisé dans la catégorie des fromages aromatisés par ajout d'épices, de légumes, de fruits ou de noix.

C'est une fierté pour la copropriétaire de la fromagerie, Hélène Lessard.

« Ce qui est le fun aussi dans le concours, [c'est que] nos concurrents dans cette classe-là n'étaient pas n'importe qui, raconte-t-elle. Il y avait un Oka au champignon, moi je ne croyais pas qu'on était pour gagner à cause de la grosseur des autres. Quand on dit Oka, on parle d'une certaine expertise ici, donc je suis vraiment contente de gagner tout ça. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine